Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2 mois qu'il est parti

13 Septembre 2020, 18:22pm

Publié par 23

Mon père est mort il y a 2 mois jour pour jour.

Seul. Parce que l'hôpital a renvoyé ma mère et ma sœur la veille, disant le prendre en charge. Je ne suis même pas sûr qu'il était dans une chambre, ou au moins un box... Elles m'ont dit qu'il avait l'air apaisé, je me raccroche à l'idée qu'il ne s'est pas rendu compte de ce qu'il se passait.

Les jours qui ont suivi ont été on ne peut plus éprouvants. Prendre la tristesse de plein fouet, et devoir gérer pour partie les démarches pour les funérailles et pour l'après (comptes bancaires, notaires, etc...).

Les funérailles.. La présence d'un ami cher comme soutien.. Résumer sa vie, des sanglots omniprésents dans la voix. Les très beaux mots d'une de ses anciennes collègues me donnant un éclairage sur sa vie professionnelle que je n'ai jamais cherché à connaître. Les larmes des enfants, en particulier de Laurent, qui jusque là n'avait pas exprimé grand chose depuis l'annonce du décès. Les images gravées dans ma mémoire, au funérarium avant la mise en bière, puis le cercueil, couvert de pétale de rose, et son départ pour l'incinération. 

M'angoisser pour ma mère. La savoir désormais seule. Heureusement ma sœur vit pas loin, étant mois à pas loin de 500 km. Appeler plus souvent, la faire parler, sentir sa douleur dans ses silences, elle si taiseuse.

Gérer le deuil. Pleurer en affichant un cadre avec une photo de lui très souriant, portant Arthur alors nouveau-né. Retenir difficilement les larmes en allant sur sa tombe un mois après. Pleurer en entendant une chanson vaguement relié à un père. Pleurer en en parlant à la psy, l'accumulation des événements m'ayant amené au bord de la rupture.

Continuer à vivre, en sachant qu'il n'est plus là. Avec un moral volatile, un minuscule détail pouvant d'un coût m'entraîner dans un abyme de tristesse.

 

Commenter cet article