Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les sports - Foot

20 Décembre 2015, 20:56pm

Publié par 23

Je crois que je n'ai jamais vraiment parlé des sports pratiqués par les enfants.

Bon ok, par un enfant, Arthur. Laurent a failli en faire cette année, mais a renoncé car il n'a fini que deuxième sur des exercices de course (il ne nous l'a expliqué que bien après...).

Donc Arthur, 7 ans, et déjà 4 sports différents. L'occasion de parler de la manière dont le sport est enseigné dans les clubs, et du travail assez formidable des entraîneurs.

Juste une précision pour ceux qui ne connaîtraient pas : les catégories d'âge sont exprimées à l'anglaise : U7 (Under 7, moins de 7 ans), U9 etc. J'avoue ne jamais avoir su les correspondances avec les noms que j'entendais plus jeune, et qui semble encore usités ("Poussins", "Minimes" etc...)

Arthur a donc commencé le foot quand il était en grande section de maternelle. Depuis qu'il est né, il a toujours été fasciné par les ballons et a toujours aimé taper dedans. Le club de foot semblait une évidence. On avait envie qu'il fasse du sport (en partie pour qu'il se défoule, vu qu'il est bourré d'énergie), mais on ne l'a pas poussé. On lui a proposé et il a tout de suite adhéré à l'idée. Il avait 5 ans, et était donc en U7.

Le premier inconvénient des activités pour enfant est de réussir à concilier cela avec l'agenda des parents. Pour le foot, il y avait entrainement les mercredi, et samedi. Le mercredi, il ne pouvait y aller, le centre de loisirs ne voulait pas laisser sortir les enfants, alors que le club pouvait venir les chercher et les emmener au stade qui était à 100 mètres...

Donc Arthur faisait ses entraînements le samedi. C'était bien organisé, pas mal d'adultes pour encadrer les nombreux enfants présents. A cet âge là, la première étape pour les entraîneurs était de canaliser les enfants et leur apprendre la discipline. Se consacrer plus à la défense ou à l'attaque, apprendre à faire des passes, ne pas tous se ruer sur le ballon etc, etc... Une sacrée mission pour des enfants de cet âge, surtout pour ceux encore en maternelle. Les entraîneurs étaient à leur écoute, tout en leur inculquant tout cela.

Mais...

L'inconvénient cité plus haut a commencé à peser. En effet, dès cette catégorie d'âge, il y avait très souvent des plateaux, c'est à dire des mini tournois avec au moins 4 équipes. Les plateaux avaient toujours lieu le samedi. Donc très souvent, pas d'entraînement, mais des matchs. Sauf que à cet âge là, un an d'écart se traduit par une sacrée différence de morphologie, en taille comme en poids. Donc très vite, ça pouvait tourner à la rouste. Ce qui ruine vite le plaisir.

C'est l'un des problèmes du foot, cette mentalité très compétitive dès le plus jeune âge. Si le club d'Arthur cherchait à apprendre aux enfants les rudiments, on sentait dans certains clubs une ambition déjà plus poussée.

Donc Arthur était déjà moins fan. Pour lui, le foot, c'était taper dans le ballon.

Le respect des règles le chagrinait déjà, question de maturité, mais cette compétition ne lui plaisait vraiment pas.

De temps en temps, Arthur traînait un peu la patte pour aller jouer, mais il revenait plutôt content. Mais au bout de 5 mois, un entraînement l'a dégoûté je crois. Un coach, présent pour la première fois, gérait l'un des ateliers. Les enfants (de 5 et 6 ans, pour rappel) ne suivaient pas tout à fait la consigne. Et ils se sont faits incendiés. Zéro de pédagogie. Arthur n'en a pas trop parlé sur le coup.

Mais quand la semaine suivante, il fallut aller à un tournoi de plus, ça ne s'est pas bien passé. Nous sommes partis, Arthur, son grand-père et moi. Arthur rechignait déjà. Le tournoi était à domicile, donc on était rapidement sur place, assez en avance. Commence l'attente. Et là Arthur se met à tourner autour de moi, à me dire "Papa j'ai envie de rentrer", "Papa, je veux rentrer". Il insiste de plus en plus, et finalement il s'est mis à pleurer. Ca m'a fendu le cœur, et j'ai cédé. Parce que vraiment il ne voulait plus.

Et n'a plus voulu du tout. On lui a proposé les semaines suivantes mais il n'a plus jamais voulu. Mais continuer à taper dans le ballon dans le jardin, ça oui. Et toujours aujourd'hui, faisant même des gestes compliqués. Je ne sais pas s'il aurait pu être très bon (sans aucune visée particulière, le tout pour moi est qu'il s'amuse), mais l'esprit de compétition dès 5 ans, non, ce n'était pas son truc. Et à ce jour, c'est le seul sport où j'ai vu cela...

Commenter cet article